thèse en mécanique des fluides, équipe HydEE

Les performances de nombreuses applications industrielles reposent en grande partie sur la qualité et la fiabilité des systèmes de guidage et de support. Le sujet de la thèse de doctorat présenté ici fait partie d’un projet français financé par l’ANR (Agence Nationale de la Recherche), intitulé SOFITT (Mousses Saturées à Pores Ouverts pour une Tribologie Innovante dans les Turbomachines). Le projet propose un nouveau concept de lubrification et par conséquent un nouveau matériau (compris comme un matériau complexe/composite formé par la structure poreuse solide – couches poreuses compressibles – et le fluide d’imbibition) afin d’améliorer la qualité et la fiabilité des systèmes de guidage et de support. Au cours de la thèse de doctorat, deux modèles prédictifs seront développés pour étudier la réponse aux contraintes externes des matériaux compressibles imbibés de liquide, en particulier en estimant leurs capacités de charge et d’amortissement.

thèse en mécanique des fluides, équipe HydEE

Développement d’un modèle numérique pour l’évaluation des scénarios de mise en conformité avec le bon état écologique de la masse d’eau du Clain aval des ouvrages hydrauliques du territoire de la communauté urbaine de Grand Poitiers.

La masse d’eau Clain aval a été classée en listes 1 et 2 au titre de l’article L.214-17 du Code de l’Environnement, imposant une mise en conformité avec le bon état écologique des masses d’eau des ouvrages transversaux s’y trouvant. La masse d’eau Clain aval a été divisée en 3 tronçons Restauration de la Continuité Ecologique. Le tronçon n°3, traversant la communauté urbaine de Grand Poitiers, présente 8 ouvrages transversaux. Etant en partie propriétaire des ouvrages transversaux, Grand Poitiers est responsable de leur mise en conformité. La définition d’une politique d’aménagement des ouvrages transversaux se heurte à la difficulté d’évaluer les effets des aménagements sur le transit sédimentaire. Pour accompagner Grand Poitiers dans cette réflexion, l’équipe HYDEE du département FTC de l’Institut PPRIME développera un modèle numérique permettant de simuler différents aménagements sur ces ouvrages transversaux pour comprendre leur impact sur le transport sédimentaire. Le modèle numérique sera construit à l’aide de la toolbox OPENFOAM en 2 étapes. L’étape n°1 consistera à calibrer des modèles d’écoulement et de transport, implémentés dans le modèle numérique SEDFOAM, en interprétant des essais d’écoulement et de transport réalisés dans un canal hydro- sédimentaire. Dans l’étape n°2, le modèle numérique HYDROSEDFOAM sera utilisé pour construire un modèle hydro-sédimentaire des ouvrages transversaux, dans lequel les modèles de turbulence et de transport élaborés à l’étape n°1 seront implémentés. Avec HYDROSEDFOAM, une première étude à réaliser pour Grand Poitiers est l’ouvrage transversal Moulin des Cours et Scierie de Tison (voir figure ci-dessous). Ce déversoir est situé sur le site de Tison qui a été remanié entre 2017 et 2018 lors d’une restauration paysagère relançant le tourisme sur le site. Les aménagements futurs de l’ouvrage pourront être étudiés numériquement.

 

thèse en mécanique des fluides, équipe HydEE

Passe à poissons de St Savinien sur la Charente

Depuis une quinzaine d’années, l’Institut Pprime associé à l’Office Français de la Biodiversité (OFB) et Voies Navigables de France (VNF) collaborent de manière récurrente avec comme objectif commun l’amélioration de la franchissabilité des passes à poissons à fentes verticales. Ces travaux de thèse menés au sein de l’équipe HydÉE de l’Institut P’ s’inscrivent dans la continuité de ces activités de recherche et seront consacrées à l’étude des écoulements turbulents au sein de passes à poissons à doubles fentes verticales. Pour une meilleure compréhension et caractérisation de tels écoulements, ces activités à visée opérationnelle doivent porter sur la caractérisation des conditions hydrodynamiques dans les bassins et le rôle de la géométrie au moyen de techniques de métrologie (ADV et PIV) mais aussi de simulations numériques 3D instationnaires sur un code de calcul industriel (StarCCM+).