CURIOSITY

 
 

 

L’équipe CURIOSITY, créée au 1er Janvier 2021, est issue d’une recombinaison des effectifs de chercheurs en Mécanique des Fluides du département DFTC suite à des discussions autour du rôle de l’interdisciplinarité.

 

Sa stratégie de recherche est basée sur l’interdisciplinarité avec une mise en complémentarité d’expertises différentes permettant d’aboutir à une synergie dans les actions et un large spectre d’activités. L’équipe suit une démarche de recherche fondamentale qui permet un impact fort à travers la publication dans des journaux de premier plan dans lesquels les membres sont également des évaluateurs très actifs. Les problématiques sociétales majeures (énergie durable, environnement : milieux naturels et industriels, transport et mobilité, …) sont abordés via un positionnement académique complémentaire d’autres organismes de Recherche. L’équipe développe une volonté de rayonnement, aussi bien dans l’évaluation et l’animation de la Recherche, que dans la communication vers le grand public. L’équipe a une organisation horizontale pour favoriser les interactions entre les membres, tout en permettant à chacun de s’émanciper dans sa Recherche. Enfin, plusieurs membres de l’équipe sont fortement impliqués dans l’animation des GT SIMON (Simulation et Modélisation Numérique), MAAD (Métrologie, Analyse et Assimilation de Données) et PhydroMath (Pprime/Laboratoire de Mathématiques et Applications).

 

Pour illustrer l’aspect fortement interdisciplinaire de l’activité de Recherche de CURIOSITY, nous pouvons citer :

      • le programme de Recherche sur lequel a été recruté L. Agostini en Octobre 2020 en tant que Chargé de Recherche CNRS. Ce programme a pour but de comprendre, modéliser et contrôler les écoulements de proche paroi en régime turbulent avec ou sans effet de température. Ce projet repose sur un large spectre de connaissances couvrant la Turbulence de proche paroi, la thermique, les simulations numériques, les expériences, le contrôle des écoulements et les méthodes data driven.
      • l’activité de Recherche autour de la bataille navale d’Actium et du mythe de l’échénéis-remora (G. Rousseaux). Une équipe internationale et pluridisciplinaire a été mise en place afin d’expliquer une légende de l’antiquité. Cette équipe est constituée de Physiciens, Mécaniciens des Fluides, Mathématiciens Appliqués, Océanographes, Historiens Antique et Moderne, Linguiste. L’analyse des textes anciens et la confrontation à des expériences de laboratoire supportées par des mesures océanographiques et des modèles mathématiques de résistance de vague ont été mis en oeuvre pour expliquer le mythe du rémora-échénéis qui ralentit les bateaux.

 

Au-delà des thèmes scientifiques qui sont décrits dans les sections suivantes, les collaborations se développent dans l’équipe via des approches largement transversales comme les méthodes de Machine Learning, les techniques de métrologie et d’assimilation de données et enfin le calcul haute-fidélité.

Contrôle des écoulements et des transferts

L’objectif est de développer des stratégies réalistes permettant de modifier de manière optimale les propriétés caractéristiques des écoulements.

 

Physique des Ecoulements

Ce thème correspond à l’amélioration des connaissances de base sur différents phénomènes physiques. La plupart de ces travaux sont indissociables du contrôle des écoulements pour lequel il est préférable (mais pas toujours nécessaire) de comprendre les phénomènes afin de les contrôler.

 

Simulation haute-fidélité

L’équipe est fortement impliquée dans la modélisation et la simulation multiphysique des écoulements.

 

Biomimétisme / récupération d’énergie

Ce thème regroupe deux activités commencées récemment.

    • Afin d’analyser l’efficacité des forces propulsives en milieu aquatique, des travaux ont été engagés dans le cadre de l’ANR DRAGON II autour de la modélisation et de la simulation numérique de la nage des serpents.
    • Par ailleurs, dans le but de développer des systèmes autonomes permettant d’extraire de manière optimale l’énergie d’un écoulement incident, une étude expérimentale est réalisée couplant obstacles en oscillation et méthodes d’apprentissage automatique (Projet MAGGIE soutenue par la région Nouvelle Aquitaine).

 

 

Projets en cours