6 mois

Modélisation des pertes de charges générées par des structures flexibles en écoulement turbulent à surface libre.

[TheChamp-Sharing]
Lorsque des structures flexibles sont placées dans un écoulement, elles dissipent une partie de l’énergie cinétique du fluide. Quantifier cette dissipation présente des intérêts pour un grand nombre d’application allant de l’étude de l’écoulement à surface libre sur une canopée de végétaux, l’amélioration des dispositifs de passe à poissons par ajout d’obstacles flexibles à la protection des berges par végétalisation. L'objectif de l'étude proposée dans ce stage est de conclure sur des modèles empiriques qui caractérisent la perte de charge en présence de structures flexibles en connectant, les nombres de Cauchy, la densité des tiges, le nombre de rangées, les caractéristiques intrinsèques de la canopée et la nature des écoulements. Le travail nécessite de compléter les résultats déjà acquis par des expériences et des simulations numériques.
Thomas LARRIEU - Contacter
Damien CALLUAUD - Contacter
Institut Pprime, Université de Poitiers

Autres offres d'emploi

Retour à la liste

CNRS 2020 research competition. Project on aspects covering "analysis, modeling and development of control strategies for turbulent flows and heat and mass transfers" (application to section 10)

Section 10: Fluid and reactive media : transport, transfer and transformation processes-Project on aspects coveringanalysis, modeling and development of control strategiesfor turbulent flowsand heatand mass transfers•«Model-based» or «Machine Learning» control strategies•Data assimilation techniques•Couplingof scientificcomputation/experimentation