CONCOURS IT CNRS

Ingénieur-e en techniques expérimentales (Concours IT CNRS N° 77)

[TheChamp-Sharing]
Ingénieur-e en techniques expérimentales Mission : Etudier, développer, mettre au point des dispositifs expérimentaux dédiés à l'étude des matériaux et des structures biomécaniques et robotiques pour le médical. Exploiter les dispositifs développés et existants pour les études en Biomécanique, Bio-ingénierie et Robotique d'assistance. Participer aux activités transversales du bureau d'études du département Génie Mécanique et Systèmes Complexes de Pprime. Activités : - Mettre au point les dispositifs expérimentaux ; définir, développer, tester et formaliser les protocoles. - Concevoir et planifier tout ou partie d'un dispositif expérimental. - Dimensionner le dispositif expérimental et élaborer les cahiers des charges techniques. - Rédiger les documents de spécifications techniques, de conception et de réalisation associés aux dispositifs expérimentaux. - Mettre au point la qualification du dispositif expérimental, procéder aux essais et aux étalonnages, écrire les procédures d'utilisation. - Coordonner l'exploitation du dispositif et conduire les expérimentations. - Gérer des moyens techniques, humains et financiers. - Réaliser, si besoin, le traitement et l'analyse des données. - Organiser et contrôler les interventions de maintenance préventive et les interventions de dépannage. - Organiser et gérer les relations avec les fournisseurs et les constructeurs. - Établir un dossier de calcul, un schéma ou un plan en vue d'une réalisation. - Former à la technique et à l'utilisation des dispositifs expérimentaux. - Conseiller les utilisateurs pour leur mise en oeuvre dans le respect des normes d'utilisation. - Étudier les risques, mettre en oeuvre et faire respecter les normes et les règles d'hygiène et sécurité. - Coordonner les relations aux interfaces, organiser l'échange d'informations avec les spécialistes des domaines techniques mobilisés dans l'expérience. Compétences : Connaissances : - Connaissances approfondies en conception mécanique, mesures physiques, instrumentation et contrôle-commande. - Connaissances en électronique, optique avec des possibilités d'évolution et de perfectionnement. - Connaissances approfondies en dispositifs expérimentaux. - Connaissance des techniques de présentation écrite et orale. - Langue anglaise Niveau B2 (cadre européen commun de référence pour les langues) ou (TOEIC 780) souhaité. Compétences : - L'utilisation des logiciels spécifiques au domaine (Solidworks, LabView) serait un plus. - Respecter les conditions d'utilisation des dispositifs expérimentaux. - Animer une réunion. - Savoir appliquer les procédures d'assurance qualité d'un laboratoire de recherche. - Appliquer les règles d'hygiène et de sécurité. - Capacité à travailler en équipe. Contexte : L'Institut Pprime est une unité propre de recherche du CNRS, en partenariat avec l'Université de Poitiers et l'ISAE-ENSMA. L'institut est organisé en trois départements scientifiques. L'ingénieur-e recruté-e effectuera son activité au sein du département Génie Mécanique et Systèmes Complexes (DGMSC) sous la responsabilité hiérarchique du directeur du département. Les recherches en Biomécanique sont en plein essor dans le laboratoire Pprime. Cette activité expérimentale est l'un des trois piliers des recherches menées en collaboration avec le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Poitiers, en complémentarité des aspects cliniques développés à l'hôpital et des études biomécaniques numériques de l'institut Pprime. L'ingénieur-e recruté-e exercera son activité auprès des chercheurs et enseignants chercheurs des équipes du DGMSC. Il-elle sera amené-e à effectuer des déplacements au CHU de Poitiers. https://profilsdemplois.cnrs.fr/index_public_referens?destination=CE2022
Valéry Valle - Contacter
Med Amine LARIBI - Contacter
Institut Pprime
Chasseneuil du Poitou (FUTUROSCOPE)

Autres offres d'emploi

Retour à la liste
12 mois

CHERCHEUR/POST-DOC (H/F) – Investigations expérimentales de stratégies de contrôle en boucle fermée pour la réduction d'impact du sillage d'un corps d'Ahmed

Au CNRS, Laboratoire PPRIME, situé au Futuroscope, ce post-doctorat s'inscrit dans le cadre du projet ANR COWAVE (Contrôle rétroactif du sillage d'un véhicule) entre les laboratoires PRISME à Orléans, Pprime à Poitiers, LHEEA à Nantes et l'industrie automobile PSA. Cette offre concerne la contribution de Pprime au projet COWAVE. Celle-ci consiste à explorer expérimentalement dans un canal hydrodynamique des stratégies de contrôle de sillage en boucle fermée avec des volets mobiles. Les sillages tridimensionnels de corps épais, du type corps d'Ahmed, génèrent une traînée de pression et des forces latérales, contribuant ainsi de manière significative à la consommation de carburant et aux émissions polluantes des véhicules routiers. Malgré les nombreuses tentatives réalisées pour minimiser l'impact des sillages sur l'environnement, on ne sait toujours pas quelle est la stratégie de contrôle la plus efficace ! Dans ce contexte, le projet ANR COWAVE aborde deux aspects fondamentaux du contrôle du sillage : premièrement, quels types d'actionneurs sont les plus efficaces ? Alors que la plupart des stratégies de contrôle en boucle fermée utilisent des effets d'entraînement visqueux pour actionner les couches de cisaillement dans le sillage, l'exploitation des forces de pression produites par des déflecteurs mobiles pourrait être une alternative intéressante à tester. Deuxièmement, pour la mise en œuvre de la commande en boucle fermée, nous voulons tester si les stratégies de commande obtenues par des techniques d'apprentissage automatique (Machine Learning) permettent d'obtenir une meilleure efficacité et une plus grande robustesse que les approches plus classiques basées sur des modèles. Pour postuler suivre ce lien https://bit.ly/3qDG6Ml / Date Limite Candidature : vendredi 12 mars 2021