Emploi FTC: Maître de Conférence – Département MT2E – : IUT de Poitiers-Châtellerault-Niort

[TheChamp-Sharing]
Description du profil enseignement : Le(la) candidat(e) recruté(e) s'intégrera dans l'équipe d'enseignants du Département Métiers de la transition et de l’efficacité énergétiques (MT2E) de l'IUT de Poitiers-Châtellerault-Niort, pour les formations de Bachelor Universitaire de Technologie (B.U.T.) MT2E et Licence MEEGC-VERTE (remplacée en 2023 par la 3ème année du BUT MT2E). Les enseignements s’inscrivent dans le nouveau programme du BUT MT2E très orienté technique et professionnel, basé sur une approche par compétence et sur une forte proportion de mises en situation opérationnelles sur des équipements en grandeur nature. Ils concerneront principalement la gestion des fluides au sein des bâtiments et de l’industrie, de leur réseaux hydrauliques et aérauliques, et des équipements énergétiques associés, de la génération à la distribution d’énergie... Description du profil recherche : Intitulé : Transport hydro-sédimentaire, écoulements de fluides complexes, calcul numérique, théorie. Le ou la candidat(e) devra s’insérer dans la thématique transport sédimentaire de l’équipe Hydrodynamique des Écoulements Environnementaux (HydÉE) du département Fluides, Thermique et Combustion de l’Institut Pprime...

Enseignement :
Département d’enseignement : Département MT2E (Métiers de la Transition et de l’Efficacité Energétiques)
Lieu(x) d’exercice : Iut de Poitiers-Châtellerault-Niort – site de Poitiers campus
Equipe pédagogique : Département MT2E
Nom directeur département : Luc Pichon

URL dépt. : http://iutp.univ-poitiers.fr/gte
Description du profil enseignement :
Le(la) candidat(e) recruté(e) s’intégrera dans l’équipe d’enseignants du Département Métiers de la transition et de l’efficacité énergétiques (MT2E) de l’IUT de Poitiers-Châtellerault-Niort, pour les formations de Bachelor Universitaire de Technologie (B.U.T.) MT2E et Licence MEEGC-VERTE (remplacée en 2023 par la 3ème année du BUT MT2E). Les enseignements s’inscrivent dans le nouveau programme du BUT MT2E très orienté technique et professionnel, basé sur une approche par compétence et sur une forte proportion de mises en situation opérationnelles sur des équipements en grandeur nature. Ils concerneront principalement la gestion des fluides au sein des bâtiments et de l’industrie, de leur réseaux hydrauliques et aérauliques, et des équipements énergétiques associés, de la génération à la distribution d’énergie. Le(la) candidat(e) recruté(e) sera amené(e) à intervenir classiquement en mécanique des fluides hydraulique et aéraulique mais aussi et surtout sur la mise en œuvre des concepts sur les installations techniques, en lien avec les règles de l’art en usage dans le bâtiment ou l’industrie (DTU, Normes, textes règlementaires…): réseaux de ventilation, EF, ECS, chauffage, air comprimé, vapeur, eau glacée… en lien avec les éléments de génération (chaufferie, PAC, solaire thermique, machines frigorigènes, compresseur…). Outre les modalités classiques d’enseignements (appelées les « ressources » dans le Programme National du BUT MT2E), une participation active est attendue dans la mise en œuvre des « Situations d’Apprentissage et d’Evaluation » (SAé), sachant que ces SAé correspondent à des études de cas plus ou moins complexes impliquant systématiquement plusieurs spécialités (mécanique des fluides, thermique, régulation, chiffrage, plan de mesures, audit…). Dans ce cadre, la capacité à mobiliser les acteurs socio-économiques des métiers de l’énergétique, de l’environnement et du génie climatique sera très appréciée. Mots-clés (5 max) : Mécanique des fluides ; réseaux; installations énergétiques

Recherche :
Lieu(x) d’exercice : Institut Pprime
Nom directeur labo : Karl Joulain
URL labo : https://pprime.fr/
Descriptif labo :

L’institut Pprime est un laboratoire d’environ 600 personnes qui conduit des travaux de recherche dans des problématiques scientifiques relatives aux domaines du transport, de l’énergie et de l’environnement. Il est structuré en trois départements, un travaillant sur la physique et la mécanique des matériaux, un sur les fluides, la thermique et la combustion et le dernier sur le génie mécanique et les systèmes complexes. Le département « Fluides, Thermique et Combustion » développe des activités de recherche à caractère fondamental dans le domaine des fluides et de l’énergétique. Il a pour vocation d’aborder des sujets amont de façon originale et novatrice en réponse aux problématiques rencontrées dans les domaines d’application comme les transports et
l’énergie, en portant une attention particulière aux aspects environnementaux.

Description du profil recherche :
Intitulé : Transport hydro-sédimentaire, écoulements de fluides complexes, calcul numérique, théorie.

Le ou la candidat(e) devra s’insérer dans la thématique transport sédimentaire de l’équipe Hydrodynamique des Écoulements Environnementaux (HydÉE) du département Fluides, Thermique et Combustion de l’Institut Pprime. Cette équipe a pour objectif l’étude des écoulements hydrodynamiques et leur impact sur des problèmes environnementaux. Elle se compose de deux axes forts qui sont interconnectés: l’hydrodynamique fluviale et le transport de sédiments. En particulier, dans le second axe, les activités de recherche concernent la compréhension et l’identification des phénomènes locaux responsables du transport sédimentaire (depuis l’érosion, jusqu’à la déposition, en passant par le transport) soumis à des écoulements naturels. Cette connaissance fine des sollicitations mécaniques est importante afin d’identifier l’ensemble des processus locaux de mise en mouvement de sédiments, qu’ils soient cohésifs ou non, d’élaborer les lois de comportement des matériaux ou d’étudier les évolutions d’un écoulement au sein même du matériau ou dans la colonne d’eau.
Le ou la candidat(e) s’intéressera à l’étude du transport des sédiments, cohésifs ou non, pour des écoulements fondamentaux (tourbillon isolé, développement de rides, érosion et affouillement autour d’obstacles) et des applications environnementales (la remobilisation de sédiments liée à la navigation ou au passage d’un mascaret ; activités en lien avec la continuité écologique des cours d’eau). Ses activités permettront de compléter les recherches expérimentales menées dans l’équipe HydÉE par des approches numériques et théoriques. Il/elle s’appuiera sur la plateforme Hydrodynamique Environnementale, la plateforme métrologique CEMOP, la plateforme SPI et les moyens de calcul de l’Institut Pprime.
Il/elle devra avoir une solide culture en mécanique des fluides environnementale. Il/elle devra être capable de montrer sa maîtrise en modélisation du transport sédimentaire qu’elle soit théorique, numérique et/ou physique et son ouverture à l’ensemble des thématiques abordées par l’équipe HydÉE et plus largement par l’Institut Pprime.
Contacts :
Gerard Pineau. Responsable de l’équipe HydEE.
Ludovic Chatellier. Responsable de l’équipe HydEE.
Laurent David. Directeur du département FTC.
Karl Joulain. Directeur de l’institut Pprime.

Karl Joulain. Directeur de l’institut Pprime - Contacter
Laurent David. Directeur du département FTC - Contacter
CNRS - Université de Poitiers – ISAE-ENSMA - UPR 3346
11 Boulevard Marie et Pierre Curie
Site du futuroscope

TSA 41123

86073 POITIERS CEDEX 9

Autres offres d'emploi

Retour à la liste
12 mois

CHERCHEUR/POST-DOC (H/F) – Investigations expérimentales de stratégies de contrôle en boucle fermée pour la réduction d'impact du sillage d'un corps d'Ahmed

Au CNRS, Laboratoire PPRIME, situé au Futuroscope, ce post-doctorat s'inscrit dans le cadre du projet ANR COWAVE (Contrôle rétroactif du sillage d'un véhicule) entre les laboratoires PRISME à Orléans, Pprime à Poitiers, LHEEA à Nantes et l'industrie automobile PSA. Cette offre concerne la contribution de Pprime au projet COWAVE. Celle-ci consiste à explorer expérimentalement dans un canal hydrodynamique des stratégies de contrôle de sillage en boucle fermée avec des volets mobiles. Les sillages tridimensionnels de corps épais, du type corps d'Ahmed, génèrent une traînée de pression et des forces latérales, contribuant ainsi de manière significative à la consommation de carburant et aux émissions polluantes des véhicules routiers. Malgré les nombreuses tentatives réalisées pour minimiser l'impact des sillages sur l'environnement, on ne sait toujours pas quelle est la stratégie de contrôle la plus efficace ! Dans ce contexte, le projet ANR COWAVE aborde deux aspects fondamentaux du contrôle du sillage : premièrement, quels types d'actionneurs sont les plus efficaces ? Alors que la plupart des stratégies de contrôle en boucle fermée utilisent des effets d'entraînement visqueux pour actionner les couches de cisaillement dans le sillage, l'exploitation des forces de pression produites par des déflecteurs mobiles pourrait être une alternative intéressante à tester. Deuxièmement, pour la mise en œuvre de la commande en boucle fermée, nous voulons tester si les stratégies de commande obtenues par des techniques d'apprentissage automatique (Machine Learning) permettent d'obtenir une meilleure efficacité et une plus grande robustesse que les approches plus classiques basées sur des modèles. Pour postuler suivre ce lien https://bit.ly/3qDG6Ml / Date Limite Candidature : vendredi 12 mars 2021